L’incontournable Sophie la girafe, sujette aux moisissures?

Une mère de famille a constaté la présence de moisissures à l’intérieur de Sophie la girafe, elle a partagé ce fait sur les réseaux sociaux et cela a engendré un grand buzz concernant ce jouet.

Qu’en est-il de la composition de Sophie ?

Beaucoup de parents paniquent pour la dangerosité de la petite Sophie. Mais afin d’éclaircir la situation, le fabricant ne se contente pas de croiser les bras, il défend la marque et plusieurs tests ont été également effectués pour cinstater et vérifier si Sophie est vraiment toxique. Il faut savoir en premier lieu que Sophie est fabriquée de manière artisanale et passe par une dizaine d’opérations manuelles. Vulli, le fabricant possède déjà plus de 50 années d’expérience et il conserve sa méthode de de fabrication, made in France. Sophie est conçue entièrement à base de caoutchouc naturel. En conséquence, elle ne contient aucun élément chimique. Seulement, il est essentiel de préserver le caoutchouc parce que c’est une matière sensible à la température. Faites donc attention à la forte chaleur et à l’immersion. Mettez-la à l’abri de la lumière et de l’humidité. La girafe est loin d’être un jouet de bain. Les enfants la mordillent durant les périodes de poussées dentaires, mais veillez à ce qu’elle soit toujours bien entretenue.

Sophie la girafe, un objet sain

Malgré les informations sur les réseaux sociaux, Sophie la girafe reste la préférée des tout-petits. Face à la situation, des analyses ont été effectuées afin de voir si les moisissures sont toxiques. Un test positif démontre la qualité du produit pour rassurer surtout les parents. Les moisissures ne sont pas dangereuses pour les enfants ayant un système immunitaire normal. Mais pour ceux sensibles à l’asthme et à l’allergie, il est important de toujours consulter un médecin. Il faut aussi alors connaître le mode de nettoyage adapté. C’est vrai que laver la partie intérieure est difficile, il faut alors se focaliser sur un nettoyage externe. Prenez un chiffon humide et un savon pour frotter légèrement, mais de manière efficace le corps de Sophie. N’oubliez pas de rincer et de l’exposer à l’air libre pour sécher. Attention, il ne faut pas plonger la girafe dans l’eau. En outre, les tests démontrent aussi qu’aucun élément toxique n’est présent dans Sophie. Elle ne contient ni phtalate ni bisphénol A, des substances reconnues pour leur caractère cancérigène. En effet, les bébés peuvent bien continuer à jouer et à mordiller leur jouet fétiche sans aucun risque ni danger.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.