Polysilane : est-ce un traitement efficace pour les bébés ?

Vous êtes mère d’un mignon bébé ? Avez-vous une idée du polysilane ? Savez-vous combien est-il utile pour les bébés ? Dans cet article, nous vous emmenons au cœur de ce médicament.

Que savoir à propos du polysilane ?

Le polysilane est un antiflatulent et un pansement digestif au silicone. Il contient de l’antiacide qui agit en neutralisant les acides sécrétés par l’estomac. Quant au pansement, il protège le tube digestif et combat la production de gaz. Le polysilane est ainsi utilisé dans le traitement des douleurs ou brûlures d’estomac et des ballonnement. Ainsi, les substances actives dans le polysilane sont l’aluminium hydroxyde et Siméticone. Les excipients sont la menthe poivrée essence, le menthol, le povidone, le Saccharose, la Silice colloïdale anhydre et le sorbitol. La diméticone, substance physiologiquement inerte, n’a pas d’activité pharmacologique et agit en modifiant la tension superficielle des bulles de gazl provoquant ainsi leur coalescence. En outre, il faut signaler que le polysilane existe sous deux formes : en boîte de 12 sachets de 15 g et en tube de 170 g. Souvent prescrit aux adultes, des préoccupations, les unes plus importantes que les autres, surgissent et le plus souvent, c’est par rapport à son efficacité pour les bébés.

Le polysilane, c’est utile pour tout le monde

Il n’y a pas de contre-indication à l’utilisation de ce médicament chez le nourrisson. Néanmoins, assurez-vous auprès de votre médecin, que ce médicament convient au traitement des troubles de votre bébé. Les bébés peuvent réellement pleurer au cas où vous sentirez des remontées gastriques, et là, le polysilane est efficace et lui fera du bien. La posologie usuelle chez les adultes, c’est un sachet ou une cuillère à soupe avant chacun des 3 repas, et si nécessaire, au moment des douleurs, sans dépasser toutefois six prises par jour. Chez le nourrisson, après chaque tétée, vous lui donnez la moitié d’une cuillère. Quand il s’agit d’un bébé qui prend déjà le biberon, vous pourrez lui mettre le polysilane dans son biberon, pour lui faciliter sa prise. Cette dernière méthode est même plus pratique, car ça ne change pas le goût du contenu du biberon. Par ailleurs, vous pourrez aussi lui donner le médicament sur la tétine juste avant le biberon. En effet, il n’a pas besoin d’être ingéré avant et d’attendre un effet comme il ne s’agit pas vraiment d’un médicament, mais plus d’un « lubrifiant » pour aider votre bébé à ne pas régurgiter. Si le polysilane est parfait aussi bien pour les bébés que pour les adultes, certaines personnes compte tenu des allergies, ne doivent pas en prendre.

Quelques conseils pratiques pour son usage

Si les données disponibles à ce jour, ne laissent pas supposer l’existence d’interactions cliniquement significatives, ce n’est pas le cas au niveau des contre-indications. Ainsi, si vous êtes fumeur, la poursuite du tabagisme est un frein important au traitement. En effet, la nicotine augmente l’acidité gastrique et réduit l’efficacité du muscle qui ferme la jonction entre l’œsophage et l’estomac. Aussi, ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et de galactose, ou un déficit en sucrase. Le sorbitol contenu dans le médicament, fait ainsi, que son usage est déconseillé chez les patients présentant une intolérance au fructose même si ce mal est rare, car la présence du sorbitol peut créer un effet laxatif modéré. De même, il contient des agents colorants azoïques qui peuvent créer des réactions allergiques. En outre, comme la plupart des médicaments et confiseries contenant des sucres non-absorbables (sorbitol, maltitol,…), il y a la possibilité de diarrhée en cas d’apport important du prolysilane. Enfin, à titre préventif, une alimentation équilibrée, une mastication lente, la suppression des aliments difficiles à digérer et des boissons alcoolisées, permettent souvent d’atténuer les symptômes dus aux remontées des acides ou à une inflammation de l’estomac. Il importe donc d’obéir à la posologie telle que recommandée par le médecin, pour un traitement efficace.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.